Les membres fondateurs du groupe

Les objectifs du renouveau de la Hongrie

1.    Arrêtons la scission en deux de la Hongrie! N’acceptons pas les inégalités qui se sont creusées entre les riches et les pauvres! Donnons une véritable chance à nos citoyens vivant dans le dénuement, leur permettant d’améliorer leur situation sociale et matérielle! Facilitons l’ascension sociale pour les  classes moyennes! Créons les conditions de l’intégration sociale! Tous les citoyens doivent avoir le droit à un niveau de vie décent, à la sécurité de l’existence!


2.    Créons un système de santé publique de niveau européen, accessible pour tous! Rétablissons le respect matériel et moral vis-à-vis des médecins, des infirmières, de tous ceux et de toutes celles qui travaillent dans ce secteur! Relevons le niveau des soins de base, ainsi que celui des programmes de dépistage et de prévention!


3.    Nous sommes pour le renouveau d’un système d’instruction publique compétitif à l’échelle internationale. Rétablissons la scolarité obligatoire jusqu’à 18 ans, de même que l’indépendance des établissements d’enseignement! Favorisons le développement physique et intellectuel des jeunes générations! Augmentons dans tous les secteurs le respect et le salaire des enseignants! Formons des citoyens hongrois autonomes et créatifs, capables de relever les défis de la société de la connaissance!


4.    Créons les conditions d’une économie de marché honnête! L’État hongrois devra appliquer les normes européennes en fixant les règles de fonctionnement de l’économie et de la redistribution des  richesses. Les entreprises hongroises devront avoir de véritables chances pour devenir compétitives même à l’échelle internationale.


5.    Modifions la Loi fondamentale «illibérale» et restaurons les structures constitutionnelles et les organisations sociales et politiques propres à un État de droit social! Engageons à nouveau un véritable débat de société sur nos affaires publiques! 


6.    Exploitons au bénéfice de la nation hongroise les possibilités économiques, sociales et culturelles offertes par l’Union européenne, appliquons les valeurs qu’elle incarne! Que la Hongrie regagne sa place dans les premiers rangs de l’Union européenne!


7.    Défendons la sécurité de la Hongrie en coopération avec nos alliés au sein de l’OTAN, modernisons la défense nationale et assurons la sécurité de l’approvisionnement énergétique! Renforçons l’efficacité des contrôles aux frontières en Europe et luttons contre le terrorisme international! 
 

8.    Renforçons l’unité de la nation hongroise, soutenons les Hongrois vivant et travaillant à l’extérieur des frontières du pays: ils ne doivent souffrir aucune discrimination ni en Hongrie, ni en d’autres pays! Rétablissons le prestige de la Hongrie dans le monde!

Appel aux électeurs hongrois

C’est en notre qualité de citoyens hongrois conscients de notre responsabilité face aux enjeux du développement de la Hongrie que nous nous adressons à l’électorat du pays, aux partis politiques et à l’ensemble de la nation hongroise. Nous avons acquis de l’expérience dans différents domaines de la vie publique: nous avons assumé des fonctions dans cinq gouvernements différents au service des objectifs nationaux du changement politique, notamment de l’acquisition et de la sauvegarde de l’indépendance de notre pays, de l’évolution de la liberté et de l’État de droit et nous avons également contribué aux efforts déployés en vue de rejoindre les pays occidentaux avancés. 
 

En dépit du fait que nos idées respectives concernant la manière selon laquelle cette transformation devait s’accomplir étaient, à l’époque, assez différentes à maints égards, à l’heure actuelle nous partageons tous l’avis que la Hongrie est en train de s’éloigner toujours davantage de la voie européenne du progrès. Le gouvernement en exercice a emprunté un chemin périlleux tant sur le plan de la politique intérieur qu’en matière de politique extérieure. Nous assistons à une concentration excessive du pouvoir, à l’image de celle qui caractérise généralement les régimes dictatoriaux à parti unique: elle déchire le pays, elle étouffe la concurrence saine tant sur le plan économique que politique en éloignant notre pays du noyau dur européen auquel nous avions précédemment adhéré avec succès.
 

Si le régime «illibéral» de Viktor Orbán, basé sur le népotisme et sur le paternalisme, voire sur le cronyisme, parvient à s’imposer à plus long terme, la décadence de la Hongrie pourra devenir durable. Confrontés à cette éventualité, les jeunes talents pourront choisir en toujours plus grand nombre le chemin de l’exil et partir à l’étranger à la recherche de meilleures conditions de vie et d’une nouvelle patrie. La nation hongroise ne devra pas se retrouver à nouveau dans une telle situation tragique!
 

Force nous est de constater que, reconnaissant les dangers qui nous menacent, nos compatriotes insistent sur la nécessité d’une coopération plus poussée entre les différents courants politiques de l’opposition. À vrai dire, ils sont prêts à dépasser largement ce à quoi les partis politiques semblent actuellement consentir. Pour cette raison, nous annonçons la création du groupe

Allons voter! 2018 (V18)

en lançant en même temps un appel à tous les citoyens hongrois de bonne volonté, ainsi qu’aux acteurs de la politique démocratique du pays.


Nous sommes d’avis qu’il sera possible de briser le pouvoir excessif du Fidesz aux élections législatives de 2018 si tous les citoyens vont se mobiliser et user de leur droit de vote. Un nombre croissant de personnes pensent qu’il faudra voter, dans les circonscriptions respectives, pour un candidat unique fort et populaire désigné par l’opposition. De tels candidats pourront avoir des chances pour combattre celui du Fidesz en exprimant de façon authentique les principaux objectifs du renouveau de la Hongrie. Dans le même ordre d’idées, il paraît opportun, de la part du camp démocratique, de soutenir un candidat unique désigné au poste de premier ministre, capable de défier Viktor Orbán. 


Nous réclamons avec insistance le rétablissement de l’unité et de la paix nationales, de même que celui de l’État de droit. Nous sommes conscients du fait que la majorité des citoyens hongrois souhaiteraient vivre dans une Hongrie différente de celle qui existe actuellement, dans un pays moderne, démocratique et solidaire dont les citoyens sont fiers tant de leur appartenance nationale que de celle européenne. Pour cette raison, il faudra mettre au centre du dialogue des partis de l’opposition un programme mobilisateur, axé sur les véritables problèmes du pays.


Les premiers pas vers le renouveau national pourront être faits en adoptant les huit points que nous proposons ci-dessous. Ils constituent pour nous un bon fondement pour la rédaction de programmes politiques représentant un minimum national: c’est sur cette base que nous pensons pouvoir soutenir la coopération des différents partis aux élections législatives. Nous proposons que ces questions relatives à l’avenir d’une Hongrie moderne constituent la base d’un débat de société devant être poursuivi dans les médias et à l’occasion de consultations publiques.


Nous invitons les forces politiques démocratiques – partis, organisations non gouvernementales et personnes physiques – à rejoindre nos rangs et à participer à l’élaboration d’un programme commun. Quant aux partis politiques de l’opposition, nous leur demandons de remporter un nombre suffisant de sièges au parlement leur permettant de transformer les projets en réalité le plus tôt possible.
 

Nous demandons instamment à tous nos compatriotes d’user de leur droit de vote lors des élections législatives de 2018 et, en exprimant leur suffrage, à donner une chance à la démocratie parlementaire digne d’une Hongrie fidèle à l’esprit européen, au renouveau de la nation hongroise. Faites votre choix, c’est encore possible!

 

Allons voter en 2018 !